Mer mortelle :: RPG Index du Forum
Mer mortelle :: RPG Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



 Bienvenue 
Salut Invité



Nous cherchons encore un dirigeant pour la Compagnie des Indes Orientales.



Partenaires


Un tour à la taverne
Aller à la page: 1, 2  >
 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mer mortelle :: RPG Index du Forum -> RP - Port d'Attache -> Taverne -> Au Sanglier fumant
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Whyl Borringthon
Citoyen

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2008
Messages: 16
Localisation: Dans ton ordi!!!
Masculin
Bourse: 500c
Faction: Piraterie
Niveau: 1
Titres: ancien noble. Plus rien désormais

MessagePosté le: Sam 29 Nov - 13:37 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Bon, heu...vu que personne ne m'a expliqué comment faire, ma méthode en vaut ben une autre:

Whyl Borringthon entra dans la taverne enfumée, sans prêter attention aux hommes ivres qui chantaient des chansons paillardes ou plaisantaient avec les serveuses. Il ne s'occupa pas non plus des douces émanations de cochon rôti ou de la bière en cours de brassage. Tout ce qui l'importait était l'homme assis au fond de la pièce, si drapée par l'ombre que seul le rougeoiement de sa pipe permettait de le distinguer. Whyl s'avança vers lui, tira un chaise et prit place en face de l'homme qui lui avait demandé de venir. Alors, plongeant son regard dans les yeux noirs et profonds il articula:
- Capitaine Luke Mahan? J'aimerai faire partie de votre équipage .
_________________
De l'aventure, des femmes et du rhum!
Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 29 Nov - 13:37 (2008)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Luke Mahan
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 47
Masculin
Equipement: Un sabre d'abordage et un pistolet
Véhicules: L'Ouragan (navire pirate)
Bourse: 15 000
Faction: Piraterie
Niveau: 5
Titres: Capitaine

MessagePosté le: Sam 29 Nov - 15:07 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

HRP : Non, c'est bon, c'est comme ça qu'il faut faire !
Ha, pas de chance : ton post subis un bug et les règles d'écritures que tu as appliqué (avec les balises codes) ne modifient pas le texte T_T

Luke Mahan attendait le jeune Whyl, assis dans un coin de la taverne "Au sanglier fumant" et venait de commander deux cervoises bien fraîches.
Il avait allumé sa pipe en attendant que le jeune homme qu'il avait rencontré vienne au point de rendez-vous. En effet, Whyl et Luke s'était déjà -brièvement- rencontrés par le passé, et l'ex-noble avait exprimé son désir de s'enrôler dans la piraterie.

Au bout d'une petite vingtaine de minutes, Borrighton poussa les portes de la taverne et se dirigea rapidement-à travers les effluves de porc rôti, les belles serveuses et les gros ripailleurs- vers le capitaine pirate.


-Capitaine Luke Mahan? J'aimerai faire partie de votre équipage.
-C'est bien moi. Viens.


Les deux hommes se levèrent, leur boisson à la main.
En sirotant son alcool, Luke s'approcha d'une fenêtre, à travers laquelle on pouvait voir un navire amarré au port, non loin de la taverne.


-Je vais t'emmener à bord de l'Ouragan, mon navire, et nous iront à Trinidad et Tobago, où se trouve mon repaire...
Revenir en haut
Ulysse Huyghues-Beaufond
Grand Amiral du Consortium

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2008
Messages: 23
Localisation: San Juan
Masculin
Equipement: Sabre et deux pistolets de marine
Véhicules: Le Sacré Roy
Bourse: 9375 Louis (15000c)
Faction: Corsaires
Niveau: 5
Titres: Baron de la Lézarde de Bellevue

MessagePosté le: Lun 22 Déc - 00:35 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Pénétrant dans la taverne, où une forte odeur mêlée de sueur, d'alcool et de viande trop cuite s'élevait dans l'air, Otto, vêtu comme un simple négociant, s'assit délicatement, avec une légère expression de dégoût à la vue de l'état du tabouret, près du comptoir, commanda un verre d'eau citronnée au tôlier et cherchait d'un oeil sa cible.
C'est le capitaine Mahan, un pirate bien connu du Sanglier fumant, néanmoins, l'apparition de ce nom sur les registres du Consortium était très récente. Il fallait en savoir plus. C'est pourquoi Ulysse avait envoyé son chambellan personnel, Otto von Zedtlische, riche marchand prussien maniéré en mal de dépaysement, d'enquêter, en silence. Rarement les hauts dignitaires étaient relégués à des tâches d'espionnage, mais le pirate devenait beaucoup trop gênant pour la plupart des gouverneurs du coin. Et ceci entraînerait fatalement une hausse du marché pour le Consortium.

Otto, qui avait finalement réussi à repérer celui qu'on appelait déjà le Corbeau dans les milieux aristocratiques, de part son physique pour le moins macabre, griffonnait quelques notes sur un carnet usé par l'iode, tout en faisant mine se siroter son verre. C'est là qu'un autre énergumène le rejoint, lui, il était inconnu aux yeux du chambellan, mais vu la discussion qu'ils engagèrent, Otto ne tarda pas à en faire le portrait rapide sur sa feuille et conserva son visage en mémoire. Subrepticement, il simula un incident en heurtant un marin gras-du-bide, humecté de toutes sortes de boissons exotiques et odorantes, qui, déséquilibré, tomba lourdement à terre. Il avait attiré l'attention de toute la taverne, et le gros marin ne tarda pas à le rendre coupable d'un crime qu'Otto avait bel et bien organisé, dans le but de faire réagir Luke et sa recrue, qu'ils l'aident éventuellement, et l'envoya sur une table d'un coup de poing. Le pugilat général commença... Le gros était un rival parmi les hommes de Mahan, Otto ne l'avait sûrement pas choisi par hasard...



Histoire de s'amuser un peu, et ça fera un peu bosser Whyl dans un avenir proche^â

_________________
" Mieux vaut deux louis qu'un. "

~ Administrateur et graphiste du forum ~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Whyl Borringthon
Citoyen

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2008
Messages: 16
Localisation: Dans ton ordi!!!
Masculin
Bourse: 500c
Faction: Piraterie
Niveau: 1
Titres: ancien noble. Plus rien désormais

MessagePosté le: Mar 23 Déc - 16:10 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Les coups fusaient de tous les côtés. Imbibés d'alcool et en mal d'action, les marins plus ou moins honnêtes qui peuplaient la taverne commençaient déjà à se taper dessus. Whyl dégaina son arme et fit un pas de côté. En quelques instants, il analysa la situation. La plupart était trop piètres combattants ou avaient bu un verre de trop pour se montrer vraiment efficace. Ils ne représentaient pas une menace. Mais dans le lot se dégageaient deux bons bretteurs, et l'homme corpulent qui avait été poussé et avait pour ainsi déclenché la bagarre se défendait assez bien, balançant des bras gros comme des jambons qui faisaient voler ses adversaires droit sur les tables où ils s'écrasaient violemment. quand à celui qui avait bousculé l'homme corpulent...il se tenait un peu trop à l'écart pour être tout à fait honnête( si tant est que l'honnêteté puisse exister dans ce lieu de débauche).
Son premier réflexe fut de le poursuivre lorsqu'il vit quelques serveuses qui tentaient de s'échapper au milieu de la cohue et de la pluie de coups. Et quelques uns des hommes semblaient vouloir profiter du chaos générale pour prendre un peu de bon temps à leur insu. Whyl le lisait dans leurs yeux, dans leur regard fou. C'était plus qu'il ne pouvait en supporter. Il s'élança au milieu de la bagarre, se baissant pour éviter d'être blesser, frappant pour se frayer un passage. Cinq hommes, et parmi eux l'un des bons bretteurs que Whyl avait repérés, s'approchaient des jeunes femmes, des coutelas à la main et un sourire torve sur leur faciès répugnant. Seul le bon bretteur avait une épée. Cependant ils étaient avantagés par leur nombre et par le peu d'espace dont disposait Whyl pour se battre. Il allait avoir besoin de chance.

Sauf que la chance n'a jamais été avec moi, pensa-t-il.

Il se jeta sur le dos du plus proche et le fit basculer en avant. Alors qu'il plantait sa lame dans la nuque de son adversaire, tous les autres se tournèrent vers lui, l'air surpris. D'un bond, Whyl se releva et trancha la gorge de l'un des malandrins. Puis, ce fut à leur tour d'attaquer. Whyl fut forcé de reculer face à cet assaut d'envergure, trébucha à cause du pied d'un marin sur son chemin, et s'effondra sur une table qui vola en morceaux lorsqu'il tomba dessus. Une affreuse douleur, comme un mauvais souvenir, lui lancina le flanc tandis qu'une tâche sombre venait souiller son habit là où l'ancienne blessure s'était rouverte. La souffrance lui arracha une grimace. Déjà, ses trois autres adversaires revenaient à l'assaut. Il frappa le plus proche, un petit homme armé d'une courte dague, et le tua sur le coup. Incapable de se relever, il para les coups qui tombaient sur lui. La sueur lui dégoulinait sur le visage, brouillant sa vue. Ses cheveux étaient collés par l'humidité. Il devait se dégager. D'une botte habile, il tua l'autre homme armé d'une dague et fit reculer son autre adversaire.

Avec une grimace de douleur, il parvint à se remettre debout. L'autre chargea avec un cri de rage. Chancelant, exténué, Whyl dévia les coups avec de moins en moins d'assurance. Il sentait qu'il perdait de la vigueur. Mais, avec un regard dérrière l'épaule de son adversaire, il vit les servantes qui tremblaient devant le combat. Les setrvantes que ce monstre allait violer s'il ne faisait pas quelque chose. Alors, dans un dernier assaut, Whyl hurla, tendit le bras en avant, et transperça la gorge de son ennemi.
_________________
De l'aventure, des femmes et du rhum!


Dernière édition par Whyl Borringthon le Mar 30 Déc - 16:45 (2008); édité 2 fois
Revenir en haut
Luke Mahan
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 47
Masculin
Equipement: Un sabre d'abordage et un pistolet
Véhicules: L'Ouragan (navire pirate)
Bourse: 15 000
Faction: Piraterie
Niveau: 5
Titres: Capitaine

MessagePosté le: Mer 24 Déc - 13:25 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

HRP : Merci Ulysse, et bravo à toi Whyl, mais par pitié, la prochaine fois, saute des lignes et met ton texte en italique T_T

Non !
Un énorme type avait été bousculé, non loin de la table où Borringhton et Mahan avaient discuté. Le type, c'était Al.


*Merde...*

Alors que Whyl tentait déjà de se défendre face à tous ces marins alcoolisés qui tentaient en vain de se battre efficacement, Luke cherchait Al du regard.
Impossible à voir, avec toute cette fumée -aux douces effluves de porc farci, soit dit en passant-, ces bouteilles et marins volants...
Soudain, un cri perçant se fit entendre dans la taverne. C'était un grand type maigrichon, armé d'un fleuret de noble escrimeur. Sans doute cette homme cherchait à se défouler, en dehors de "l'étiquette" -à en juger par ses beaux vêtements fabriqués dans de nobles matières-.
Luke dégaina son sabre et porta un coup d'estoc au jeunot volant. Celui-ci se défendit et atterrit sur le dur plancher de la taverne. Il se releva et continua de "taper" Mahan. Oui, "taper". Le Corbeau s'en défit bien assez tôt, en quelques coups de lame et de pieds.
BANG ! Luke se jeta au sol et amorti avec une roulade pour finir sous une table. Il constata ensuite qu'une balle de pistolet avait troué son tricorne. Le pirate déglutit. Il sortit de dessous la table, dégaina son pistolet avec la main droite et tira dans la mêlée de marins alcoolos. A entendre le râle qui s'échappait de la bataille, il avait tué quelqu'un. Bah, pas grave.


"MAHAN !"

Quelqu'un appellerait-il sa mère, pensa le capitaine pirate. Mahan ou Maman ? Mahan. Ho merde.
Soudain, Al fit son apparition, tout en gras et en muscle, devant le Corbeau. Et Luke avait rangé son sabre d'abordage. Al l'attaqua au corps à corps. Mais Luke, étant en bonne condition physique, se défendait assez bien : Al, à moitié ivre, réussissait seulement à envoyer ses énormes poings vers le visage de Mahan, réussissant une fois sur deux. Cela dit, Mahan réussissait à faire avancer Al vers le comptoir, où Luke voulait trouver une corde.
Raté.
Bon, une fois qu'il en eut sérieusement assez, Luke trouva la rapidité de dégainer son sabre et de le planter dans la poitrine du gros pirate.

Sur ce, il dépêcha d'aller rejoindre Whyl, afin que celui-ci ne se fasse pas tuer. Il se fraya un passage à travers les hommes bagarreurs, et trouva enfin le jeune Borringhton, gravement blessé.


"Mais... Qu'est ce qui t'es arrivé, toi ?"

Et il souleva l'aspirant à la piraterie et l'emporta avec difficulté à l'extérieur du Sanglier fumant...
Revenir en haut
Ulysse Huyghues-Beaufond
Grand Amiral du Consortium

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2008
Messages: 23
Localisation: San Juan
Masculin
Equipement: Sabre et deux pistolets de marine
Véhicules: Le Sacré Roy
Bourse: 9375 Louis (15000c)
Faction: Corsaires
Niveau: 5
Titres: Baron de la Lézarde de Bellevue

MessagePosté le: Ven 26 Déc - 05:24 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

- Scheiße, wo sind sie ?!
(Merde, où sont-ils ?!)

"Bagarre générale !"
Dans le tumulte de la taverne qui s'était, une fois de plus, changée en une véritable foire aux bourre-pifs et aux escrimeurs alcoolisés, Otto n'avait d'autre choix que de se battre, fort heureusement pour lui, il était un excellent duelliste, et il ne tarda pas à dégainer sa lame, qui restait le moyen le plus efficace pour se frayer un chemin dans cette marée humaine. Malgré ses manières très sophistiquées et aristocratiques, quand il se trouvait en situation de crise, Otto savait laisser le protocole et les mouchoirs de soie de côté au profit du métal et de la poudre. D'un physique assez svelte, Otto passait aisément entre les tables, parvint à parcourir une coudée sans trop de soucis lorsque jaillit de la bataille Al, le boucanier qui l'avait "aidé" à déclenché cette bataille. Le visage ensanglanté, ce dernier, pris de rage, sauta littéralement sur le chambellan, d'un réflexe vital, Otto estoqua le marin obèse vit son épaule se détacher de son torse, avant d'atterrir lourdement sur une table, qui céda sous son poids. Encore en vie et galvanisé par une frénésie indescriptible, Al se rua sur Otto, qui, très peu surpris et préparé, lui lança une dague de jet en pleine poitrine. Il tomba raide mort.
Une fois enfin extirpé de la taverne, Otto scrutait les alentours. Il avait perdu sa cible.


- Gott und Himmel ! Er wird mir töten, wenn lernt er das…
(Dieu et ciel ! Il va me tuer si il l'apprend...)

Il parcourut quelques ruelles au pas de courses, arme au poing, à la recherche de son gibier.
Les quelques badauds qui traînaient observaient avec étonnement cet énergumène tout vêtu de noir arpentant les rues, sabre à la main, et proférant des jurons en allemand à travers les carrefours. Mais une fois de plus, la chance souriait au chambellan du grand amiral des corsaires, un peu plus loin, sur le quai de front de mer, entre les cabanons des vendeurs itinérants et des pêcheurs, discutaient les deux comparses pirates, le Corbeau Luke Mahan et son acolyte mystérieux, une nouvelle recrue sans doute. Il allait devoir les épier jusqu'à leur armateur, et sans se faire voir, c'était son assignation.
Néanmoins, le fait que Mahan soit accompagné constituait un facteur risque supplémentaire.


- Durch den Bart des Kaisers Barbarossa… Das wird nicht einfach sein.
(Par la barbe de l'empereur Barberousse... Ca ne va pas être de la tarte.)
_________________
" Mieux vaut deux louis qu'un. "

~ Administrateur et graphiste du forum ~


Dernière édition par Ulysse Huyghues-Beaufond le Ven 26 Déc - 19:24 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Whyl Borringthon
Citoyen

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2008
Messages: 16
Localisation: Dans ton ordi!!!
Masculin
Bourse: 500c
Faction: Piraterie
Niveau: 1
Titres: ancien noble. Plus rien désormais

MessagePosté le: Ven 26 Déc - 10:37 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

HRP: euh...pour ce qui est de l'italique et des couleurs, j'ai l'impression que ça passe pas...


Le monde valsait autour de Whyl. Tout autour de lui n'était qu'une brume opaque légèrement grisâtre. La tête lui tournait, et il sentait le sang à son flanc s'écouler de plus en plus, emportant sa vie avec lui.


Je ne veux pas mourir. Pas maintenant. Je vous en prie...

Il se sentit soulever et, quelques instants plus tard, sentit un souffle de vent chargé de sel lui caresser le visage. Il était donc dehors. Quelqu'un l'avait sorti de là. Qui? Peut-être le capitaine Mahan. Peut-être...Siu seulement il pouvait être de sûr de quoi que ce soit. Il n'était même pas sûr de survivre à cette nuit pour commencer. Il n'avait qu'une seule et unique certitude: il ne devait pas mourir. Pas avant d'avoir pu exercer sa vengeance. Au milieu de la brume, il revit le visage de son aimée. Elle lui souriait doucement, mais ses yeux étaient tristes.

- Je vais te venger. murmura-t-il du bout des lèvres.

Il lui sembla que son sauveur répondait quelque chose mais il ne sut pas quoi. Et le sang coulait toujours, de plus en plus. Whyl adressa une prière aux cieux pour que ce jour ne sois pas son dernier. Et il entreprit de serrer le pommeau de son épée aussi fort qu'il put pour se rattacher à quelque chose de ce monde. Même la douleur valait mieux que les ténèbres.
_________________
De l'aventure, des femmes et du rhum!


Dernière édition par Whyl Borringthon le Mar 30 Déc - 16:45 (2008); édité 1 fois
Revenir en haut
Luke Mahan
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 47
Masculin
Equipement: Un sabre d'abordage et un pistolet
Véhicules: L'Ouragan (navire pirate)
Bourse: 15 000
Faction: Piraterie
Niveau: 5
Titres: Capitaine

MessagePosté le: Lun 29 Déc - 00:17 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Et voilà. Maintenant le jeune Whyl se mettait à délirer.
Je vais te venger...
Et à qui pouvait-il bien parler ? Qui le jeune aspirant à la piraterie devait-il venger ?
Luke se frotta les mains, comme pour se donner du courage. Du courage inutile, mais bon. Et là, il vit sur ses mains un liquide rouge foncé épais et... du sang ! Du sang qui s'échappait du corps de Whyl ! Le pirate étouffa un juron quand il vit une énorme tache de sang sous la chemise blanche du jeunot, au niveau de ses grêles flancs. En déchirant le tissu clair pour voir l'étendue de la blessure, Luke étouffa deux autres jurons. En tant que fils de médecin et donc ayant appris le B.A-Ba, il comprit que le blessure datait et n'avait que de neuf que le sang qui coulait.


"Tu aurais pu me le dire, quand même, que tu étais handicapé !"

Déchirant un autre bout de tissu issu de la chemise, Mahan créa un bandage de fortune et à peine utile autour de la taille de Borringhton junior.
Puis il le souleva en lui marmonnant des trucs comme "Accroche-toi", ou "T'inquiète pas...". Comme à une femme enceinte.
Il tenta de trouver une position d'équilibre au corps svelte de l'aspirant moussaillon entre ses bras de pirate aguerri par les flots, et tenta de trouver un endroit à peu près sûr.
...
Bingo ! Les yeux vifs du Corbeau avaient trouvé un escalier extérieur menant au second étage de la taverne. Il grimaça sous le poids du haut de plafond qu'était Whyl, et contourna la taverne, prit les escaliers en vitesse et se retrouva devant une porte de bois, qu'il ouvrit avec un grand coup de pied. Les deux hommes découvrirent une chambre simple faite d'un meuble, d'un lit deux places et d'une table de chevet surmontée d'une lampe sommaire.

*Sans doute la chambre de la patronne...*

Le pirate déposa Whyl sur le lit et s'avança vers le fond de la pièce, où se trouvait une porte, à côté du meuble. La porte donnait sur un escalier qui menait lui-même au rez de chaussée : la taverne.
Monter pour descendre ensuite...

Luke ne cherchant pas à se faire tuer, surtout avec un blessé sur les bras, décida de mettre encore plus la pagaille afin de sécuriser la chambre ou reposait Whyl... Armé d'une bouteille trouvée sur la table de chevet, le Corbeau descendit lentement les escaliers, et une fois au bout, lança le récipient de verre droit devant, c'est à dire au fond de l'établissement, sur un miroir sensé "donner -en vain- de la classe à la pièce". Les deux matières se brisèrent avec fracas, et les éclats se répartirent dans toute la pièce.
Cet événement plut aux marins alcooliques, et la bagarre générale redoubla d'intensité.
Revenir en haut
Whyl Borringthon
Citoyen

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2008
Messages: 16
Localisation: Dans ton ordi!!!
Masculin
Bourse: 500c
Faction: Piraterie
Niveau: 1
Titres: ancien noble. Plus rien désormais

MessagePosté le: Mar 30 Déc - 16:43 (2008)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Lorsque Luke remonta, il vit que son compagnon n'était plus seul dans la pièce. Une jeune femme rousse assez jolie était penchée sur le corps de Whyl. Elle portait des habits simples, sans recherches, et avait noué un tablier autour de sa taille. Probablement l'une des serveuses qui avait réussi à échapper à la bagarre.

A côté d'elle était posée une bassine d'eau claire dans laquelle flottait quelques morceaux de tissus propres. Délicatement, elle retira le bandage de fortune qu'avait posé Luke et commença à apposer les morceaux de tissus qu'elle sortait de la bassine, tordait pour les égoutter et plaçait sur la plaie saignante. Apparemment, le liquide rouge ne la gênait absolument pas. A en juger par ses connaissances en la matière, et par les mouvements rapides et précis de la jeune femme, Luke devina qu'elle n'était pas sans connaître les sciences de la médecine.

Son visage était impassible tandis qu'elle murmurait quelques mots de réconforts à l'adresse de son malade. Quand à Whyl il
délirait et divaguait à propos d'une vengeance et d'une femme morte. La serveuse faisait de son mieux pour le calmer à l'aide de sa voix apaisante. Et elle semblait obtenir quelques résultats. Soudain, la jeune femme femme sembla remarquer la présence de Luke Mahan. Elle interrompit ses gestes et resta, immobile, les yeux ronds et la bouche légèrement entrouverte, ne pouvant s'arrêter de le fixer...

_________________
De l'aventure, des femmes et du rhum!
Revenir en haut
Arianne Wyne
Citoyen

Hors ligne

Inscrit le: 08 Jan 2009
Messages: 7
Féminin
Equipement: Une rapière
Bourse: 500 C
Faction: Piraterie
Niveau: 1
Titres: Esclave "marron"

MessagePosté le: Jeu 12 Fév - 01:17 (2009)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Dans une rue adjacente...

Il commençait à pleuvoir dehors. La pluie qui mouillait les dalles manqua de faire tomber Arianne, elle ne s'arrêta pas pour autant. La ruelle était plutôt étroite et sombre, mais le brouhaha d'une taverne se faisait entendre au bout de rue. Arianne se retourna, l'homme la suivait toujours...à distance cependant. Il vacillait de part et d'autre de la ruelle et émettait un ricannement continu. La jeune femme avait un mauvais préssentiment sur les intentions qu'il nourissait à son égard. Surtout s'il lui mettait la main dessus. Méfiante elle accelera encore. Soudain l'homme se mit à courir, pas très droit, mais très vite. Il ne tarda pas à la rattraper et lui aggrippa violemment le bras.


-Viens ma jolie...on va juste s'amuser un peu... dit il, un immonde rictus au lèvres.

Révulsée Arianne lui envoya un coup de botte dans les tibias, il vacilla et la lâcha. Puis jettant un regard autour d'elle, elle apperçu un escalier extérieur d'où provennait des éclats de voix. *Surement la sortie arrière d'une taverne*. La porte était entrouverte. Arianne courru jusqu'à l'escalier, poursuivie par son agresseur.
Lorsqu'elle atteignit la première marche l'ivrogne l'avait déja rattrappée. Elle tenta d'envoyer son pied dans le "point sensible" de l'homme, mais celui ci attrappa sa botte et la fit tomber aux pieds des escaliers. L'homme s'esclaffa
:


-La situation se pimente on dirait !

Pendant que l'idiot riait, Arianne le frappa d'un grand coup derrière les genoux: il bascula en arrière, glissa et tomba à la renverse. La jeune femme saisit l'occasion pour se jetter sur lui. Elle immobilisa la tête entre ses jambes et envoya son poing de toute la force dont elle était capable dans la figure sale de l'homme. L'homme gémit mais ne bougeait plus. Arianne se releva et contempla son travail: trois dents de sautées, le nez en sang et le soulard assommé. Elle rit, très satisfaite de sa réussite. C'est alors qu'elle se rendit compte que son poing lui faisait affreusement mal. Du sang gouttait de ses doigt mais il était impossible de dire duquel adversaire il provenait.


-Un problème Mademoiselle ?

Arianne se retourna vivement, un homme aux cheveux noirs l'observait du haut de l'escalier.

-Euh...Plus vraiment. J'ai juste mis court à une petite..."discussion".

C'est tout ce qu'elle trouva à répondre. L'homme jetta un regard à l'assomé et haussa un sourcil, Arianne cru même déceler un sourire.

-Une discussion...Je vois. Vous devriez tout de même monter soigner votre main.

Elle acquisça et le suivit à l'intérieur. Un garçon était étendu dans un lit, une vilaine blessure déchirant son flanc. Une jolie femme était en train d'éponger son front. L'homme aux cheveux noirs lui demanda de s'occuper d'Arianne, elle revînt avec des bandages et de l'eau chaude. Alors que la femme soignait sa main, Arianne en profita pour poser des questions.


-Je suis Arianne Wyne, qui êtes vous?

-Capitaine Luke Mahan, pour vous servir. Dit-il avec un sourire.

-Luke Mahan ? Ce nom eveilla un souvenir... Est-ce vous qu'on appelle le corbeau? Il acquisça. J'ai entendu dire que vous recrutiez...Acceptez vous les femmes à votre bord ?


HRP: Je savais pas trop comment faire mon entrée donc j'espère que je me suis pas trop éloignée du sujet (bon si un peu ^^).
Revenir en haut
Luke Mahan
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 47
Masculin
Equipement: Un sabre d'abordage et un pistolet
Véhicules: L'Ouragan (navire pirate)
Bourse: 15 000
Faction: Piraterie
Niveau: 5
Titres: Capitaine

MessagePosté le: Sam 14 Fév - 12:26 (2009)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Très bon RP, Arianne, mais évite, les prochaines fois, de faire parler mon personnage (ou le personnage de qui que ce soit d'autre). Les paroles d'un personnage dépendent uniquement du joueur créateur du personnage...


Luke termina son inspection de la taverne bondée d'alcooliques armés de bâtons de fer, et remonta au premier étage, ou il s'attendait à trouver un Whyl allongé sur un lit maculé de sang. Et en effet, il trouva Whyl allongé sur un lit maculé de sang, mais avec une jeune femme qui appliquait des bandages propres et sains sur les flancs du jeune homme blessé. Mahan contempla la scène quelque instants.

-Merci beaucoup... Continuez, s'il vous plaît, dit-il dans un souffle mais avec un petit sourire à l'adresse de la jeune serveuse, qui s'était arrêtée en remarquant la présence du pirate.

Tandis que dehors, la petite pluie composée de fine gouttelettes se transformait en véritable orage, il se pencha sur sa recrue, ses longs cheveux mouillés et pleins de pellicules touchant presque son visage...
Whyl fermait et ouvrait les yeux à intervalles réguliers, parlait sans cesse de son "amour perdu", d'un autre homme et d'une vengeance. Luke se mit alors à penser que Whyl était obsédé par une femme qui l'avais trompé.
*Espérons que ça ne lui fasse pas faire des choses stupides...*

Luke se redressa soudain et son visage se referma en entendant des ricanements et des grognements venant de l'escalier. Il laissa Whyl aux bons soins de la serveuse, et s'avança vers la porte donnant sur les escaliers qui amenaient dehors, sa main gauche prête à dégainer son sabre... Il se campa donc devant la porte escaliers-chambre de la patronne et vit alors un spectacle qui lui arracha un sourire amusé : Une jeune femme était en train d'exploser la mâchoire d'un vieil ivrogne vraiment très bas de poitrine.


-Un problème, mademoiselle ?, lui lança-t-il, toujours étrangement souriant. La jeune femme se retourna vivement, prête à en découdre si il le faut, mais baissa ses poings en voyant le visage de Luke.

-Euh... Plus vraiment. J'ai juste mis court à une petite... "discussion"., répondit-elle, un poil hésitante.

Mahan regarda alternativement l'homme évanoui et la jeune femme, qui saignait d'une main.


-Une discussion... Je vois, commença-t-il, toujours avec ce sourire amusé, mais vous devriez tout de même monter soigner votre main.

Alors que la nouvelle venue commençait à monter, Luke demanda à la jeune guérisseuse si elle pouvait aussi s'occupait de la main de la jeune Antillaise, mais à peine eut-il prononcé "Dites..." qu'elle était déjà allée chercher d'autres bandages et et de l'eau chaude.

-Je suis Arianne Wyne, qui êtes vous ?

Luke se retourna et vit que la jeune femme qui venait d'exploser une mâchoire, qui s'appelait donc Arianne Wyne, lui demandait aussi son nom.

-Luke Mahan, lui répondit-il, pour vous servir, ajouta-t-il avec un sourire ironique.

Arianne répéta ce nom à voix basse...
-Est-ce vous qu'on appelle le corbeau ?, demanda-t-elle d'une voix plus forte. Luke acquiesça. J'ai entendu dire que vous recrutiez... Acceptez vous les femmes à votre bord ?

Le "Corbeau" regarda Whyl un instant, comme si il allait guérir miraculeusement et crier ce que pensait Mahan : "Génial, une autre recrue" ! Puis reporta son regard sur Arianne. Comme il ne croyait pas à la légende qui disait qu'une femme à bord portait malheur, il s'empressa de répondre, agréablement surpris :

-Bien sûr, que j'accepte ! Bienvenue dans la piraterie, Arianne !

Maintenant, il ne restait plus qu'à se frayer un chemin jusqu'à l'Ouragan, le bâteau du Corbeau, sans se faire attraper...

HRP : A vous de RP Very Happy
Revenir en haut
Whyl Borringthon
Citoyen

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2008
Messages: 16
Localisation: Dans ton ordi!!!
Masculin
Bourse: 500c
Faction: Piraterie
Niveau: 1
Titres: ancien noble. Plus rien désormais

MessagePosté le: Lun 16 Fév - 20:37 (2009)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Soudain, Wyl se redressa sur son séant, le corps et le visage tellement recouverts de sueur que l'on aurait pu croire qu'il s'était plongé tout habillé dans une bassine pleine d'eau. Ses yeux étaient comme fous, son faciès était celui d'un halluciné et sa bouche entrouverte laissait échapper un râle sonore. Il regarda rapidement tout autour de lui, comme s'il s'attendait à se trouver en quelque endroit terrible, l'enfer peut-être, et qu'il cherchait où se terraient les ennemis. Mais c'est une belle jeune femme en tablier qui se pencha vers lui, lui chuchotant de se calmer et essuyant la sueur de son front avec un linge frais. en guise de remerciement, Wyl lui adressa un sourire crispé.

Il tenta de se remettre debout mais une douleur fulgurante le brûla là où se trouvait sa blessure. La jeune femme l'aida à se relever. Les mouvements de Wyl étaient brouillons, imprécis et il manquait de perdre l'équilibre, flageollant sur ses jambes fatiguées, mais au moins son état semblait s'être amélioré. Un petit peu...

- Capitaine, bredouilla-t-il, la bagarre, elle n'était pas...

Sa vue se brouilla en une palette de formes et de couleurs floues et la tête lui tourna violemment. Il faillit perdre l'équilibre mais la jeune femme le retint debout et passa son bras autour de ses épaules pour l'aider à tenir sur ses jambes. Wyl murmura un remerciement, c'était le maximum dont il était capable, puis releva la tête. Ses cheveux sales striaient le devant de son visage, lui donnant un aspect des plus pitoyable. Il posa son regard las sur le corbeau, ignorant Arianne Whyne soit qu'il ne l'avait pas vu, soit qu'il jugeait ce qu'il avait à faire trop important pour les civilités habituelles.

- Capitaine, la bagarre dans la taverne...ce n'était pas un accident. Il y avait...un homme qui l'a provoqué. J'ignore pourquoi...mais ça ne me dit rien qui vaille. Il faudrait y aller. Vous en faites pas pour moi, je peux marcher.

Comme pour démentir ses propos, le vertige l'assaillit et ses jambes se dérobèrent sous lui. La jeune serveuse le maintint aussi droit qu'elle put, regardant son protégé avec une lueur de compassion dans le regard. Il avait mis sa vie en péril pour la sauver. Il ne méritait pas d'être dans un si sale état.

- Je peux l'aider, dit-elle de sa voie chantante aux nuances espagnoles. Je pourrais l'aider à rejoindre votre navire...si vous acceptez bien entendu?

_________________
De l'aventure, des femmes et du rhum!
Revenir en haut
Ulysse Huyghues-Beaufond
Grand Amiral du Consortium

Hors ligne

Inscrit le: 02 Nov 2008
Messages: 23
Localisation: San Juan
Masculin
Equipement: Sabre et deux pistolets de marine
Véhicules: Le Sacré Roy
Bourse: 9375 Louis (15000c)
Faction: Corsaires
Niveau: 5
Titres: Baron de la Lézarde de Bellevue

MessagePosté le: Sam 7 Mar - 19:30 (2009)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Subrepticement, Otto, rejoignit un homme, dans une ruelle scabreuse assez proche de la taverne, il marchait d'un pas souple et rapide, et ne mit pas longtemps à rejoindre cet homme, qui paraissait assez corpulent, sous une grande et épaisse cape, recouvrant ses épaules et semblant dissimuler un uniforme militaire, un uniforme de marine... D'ailleurs un sabre pendait à sa taille, et il portait une paire de bottes de cuir cirées à l'extrême, sa tête était couverte par un grand chapeau noir, commun chez les médecins.. Mais ce drôle d'énergumène était loin d'être un médecin ou autre charlatan soigneur, non, il était Grand Amiral du Consotium des Corsaires... En s'approchant d'Huyghues-Beaufond, Otto s'inclina comme s'il eut affaire à un véritable souverain.

- Herr Großadmiral, ch'ai retroufé notre Corbeau. Il effectue du démarchage dans cette taferne, mais che ne m'attendait pas à fous voir en personne.

Ulysse afficha un petit sourire sur son visage boursouflé et couvert de traces de soleil.

- Quand un chasseur traque le grand hippopotame mon cher Otto, c'est lui qui doit lui asséner le coup de grâce !

A présent, il suffisait pour ces deux grands chefs corsaires, dont le chef suprême, d'attendre que le Corbeau et ses sbires s'extirpent de cette taverne.. Le piège se refermait petit à petit sur ce capitaine pirate de renom...

Désolé du format minimaliste de ce post, mais c'est simplement pour lancer le piège disons, je n'avais de toutes façons pas grand chose a écrire vu votre position, donc à vous de jouer Wink

_________________
" Mieux vaut deux louis qu'un. "

~ Administrateur et graphiste du forum ~
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Luke Mahan
Capitaine

Hors ligne

Inscrit le: 25 Oct 2008
Messages: 47
Masculin
Equipement: Un sabre d'abordage et un pistolet
Véhicules: L'Ouragan (navire pirate)
Bourse: 15 000
Faction: Piraterie
Niveau: 5
Titres: Capitaine

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 18:15 (2009)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

-Capitaine, bredouilla Whyl, la bagarre, elle n'était pas...

-Quoi ?!, aboya Luke, ne se souciant guère de ce que voulait dire sa récente recrue. En effet, il regardait par la fenêtre de la chambre de la patronne du "Sanglier fumant" deux hommes à peu près cachés dans une ruelle sombre qui donnait directement sur l'entrée de la taverne. Un des deux était emmitouflé dans une longue cape, et l'autre, Luke l'avait déjà vu dans la taverne... C'était lui qui était passé devant Al, juste avant que la "baston" n'éclate...
*Oh, m~rde...*
Oui, Luke était presque sûr que ce type avait déclenché la bataille, mais ce n'était qu'une supposition... Et soudain, Whyl vint éclairer sa lanterne :


-Capitaine, la bagarre dans la taverne... ce n'était pas un accident. Il y avait... un homme qui l'a provoqué. J'ignore pour...

Luke n'écouta pas la fin de la phrase de sa recrue. A présent, il avait de sérieux soupçons, et commençait à s'inquiéter. Surtout que l'homme auquel parlait le déclencheur de bagarres portait un grand chapeau sombre et un sabre. Sûrement un soldat, et peut-être même un soldat qui avait repéré l'hors-la-loi qu'était le Corbeau -ainsi que ses recrues, désormais- et appelé des renforts en cas d'accrochage..
Cette fois, il s'exprima à haute voix et en anglais.


-Oh, shit...
Quelques têtes se tournèrent vers lui.
-Je reviens, déclara-t-il simplement en se dirigeant vers l'escalier qui donnait sur le rez-de-chaussée de la taverne et théâtre de la bataille alcooliques/incapables.

Arrivé en bas, il bondit sur le comptoir et sauta vers le plafond et s'accrocha à une lampe à huile qui y était suspendue. Sous son poids, la lampe avança sur la corde qui la maintenait en place avec les autres éclairages. Luke se retrouva donc suspendu pendant deux secondes en plein milieu de la taverne à trois mètres du sol, au dessus d'un homme qui brandissait un arquebuse longue en hurlant "Stop !". Luke attrapa l'arme de précision, faisant chuter son propriétaire. Au même moment, la corde lâcha, ne pouvant plus supporter le poids, et le Corbeau chuta aussi.
Il s'écrasa avec un grand fracas, et resta ainsi quelques instants au sol en tentant d'ignorer la douleur.
Bref, il se releva et se retrouva devant un homme qui était lui, sobre, et qui était armé d'un sabre, se préparant à l'utiliser sur le Corbeau... qui lui envoya de toutes ses forces la poignée de l'arquebuse dans le visage, conformément à la règle "tuer avant d'être tué".
Il regarda cinq secondes son agresseur, et lui prit son sabre.
Soudain...


-Là-bas !, hurla quelqu'un, auquel Luke ne prêta pas attention.

Mais juste après, deux hommes lui bondirent dessus sans crier gare ! Luke eut le réflexe salvateur d'envoyer encore une fois la crosse de l'arquebuse devant lui pour contrer les deux lames qui allaient s'abattre sur son visage. Puis il dégaina son propre sabre d'abordage et repoussa ses agresseurs contre une énorme tas de testostérone.
Enfin, il fondit vers les escaliers, les monta quatre à quatre, bondit dans la chambre et verrouilla de l'intérieur la porte qui donnait sur lesdits escaliers.


-Mesdames et messieurs, j'ai le regret de vous informer que des soldats me suivent, et il semblerait qu'il tiennent absolument à ce que je rende les clés !

Luke regarda chacun, puis il s'adressa à la plus récente de ses recrues :

-Arianne, vous savez tirer ?
Et sans attendre de réponse, il lui envoya l'arquebuse longue qu'il avait ramassé en combattant, et elle l'attrapa à la volée. Puis il donna à Whyl et à la jeune femme qui l'avait soigné l'autre arme qu'il avait trouvé et un des ses pistolets (et oui, Luke était allé se fondre dans la bagarre pour trouver des armes, au cas où il y aurait une autre "petite discussion").
Enfin, il amena Arrianne près de de la fenêtre d'où il avait vu le deux premiers soldats. Il montra d'un coup d'œil les deux hommes en question.

-Soit prête à tirer...

Soudain, un puissant "bong" retentit... les soldats de la taverne essayaient sans doute d'enfoncer la porte. Alors le Corbeau alla se camper devant, sabre à la main, prêt à en découdre. Mais avant, il lança tout de même un avertissement aux autres :

-Écoutez, quand les soldats verront que vous êtes avec moi, vous serez sans doute bons pour la corde, alors soit vous vous faites passer pour des otages, soit vous êtes sûrs de rester et vous devenez des pirates pour de bon...
Revenir en haut
Whyl Borringthon
Citoyen

Hors ligne

Inscrit le: 12 Nov 2008
Messages: 16
Localisation: Dans ton ordi!!!
Masculin
Bourse: 500c
Faction: Piraterie
Niveau: 1
Titres: ancien noble. Plus rien désormais

MessagePosté le: Dim 8 Mar - 21:20 (2009)    Sujet du message: Un tour à la taverne Répondre en citant

Le visage de la jeune serveuse vit s'afficher un masque d'effroi. Elle jeta un oeil vers le blessé qu'elle maintenait debout tant bien que mal. Nul ne put dire quels sentiments étreignirent son coeur à ce moment là. Peine, compassion, quelque chose de plus fort? En tout cas, elle répondit d'un ton ferme:

- Nous sommes prêts.

La réponse de Whyl, une sorte de râle incompréhensible, fut acceptée comme un oui. Il était de plus en plus alerte, mais impossible de dire s'il le serait suffisamment au moment fatidique. Soudain, la porte s'ouvrit violemment et des hommes en uniforme entrèrent, sabre ou arquebuse au poing. Le chaos de la bataille s'installa dans un bruit infernal de coups de feu, d'armes qui s'entrechoquent et de cris de douleur. Whyl reprenait ses esprits, la brume disparaissant peu à peu. La serveuse, le pistolet serré dans sa petite main, tremblait de tous ses membres. Impossible de dire qui des deux soutenait l'autre. Probable qu'ils se soutenaient mutuellement.
Soudain, un homme au visage rouge et convulsé se jeta, sabre au clair, vers les deux personnes en périphérie du combat. Avec un petit cri de souris, la serveuse pressa la détente et tira, un peu à l'aveuglette. La balle déchira l'oreille droite du milicien, lequel poussa un cri de douleur et n'en fut que plus en rage. La serveuse poussa un cri, et se baissa en une esquive dérisoire du coup qui devait s'abattre. Mais il n'en fut rien. En levant les yeux, elle vit son agresseur immobile, la pointe d'une rapière enfoncée dans sa gorge. Whyl se tenait là, droit et fier, comme la statue d'un héros antique, l'image même du héros vaillant. Son ennemi s'effondra mollement sur le sol. Whyl se tourna vers la serveuse:


- Vous allez bien?

- Je crois, oui. Vous allez réussir à vous battre?
- Je pense. Je me sens beaucoup mieux. Merci pour tout.

Et Whyl s'avança, comme le nuage chargé d'éclairs, aussi terrible et superbe que la tempête qui déracine les arbres tout autour d'elle. Les hommes s'effondraient à son passage, sa fine rapière sifflant en de gracieux mouvements, comme une danse magnifique et meurtrière. Et les hommes mourraient avant même qu'ils se soient rendu compte qu'ils étaient touchés. Et tout autour de ce combattant se dessinaient de larges arabesques sanglantes.
_________________
De l'aventure, des femmes et du rhum!
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 12:59 (2018)    Sujet du message: Un tour à la taverne

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Mer mortelle :: RPG Index du Forum -> RP - Port d'Attache -> Taverne -> Au Sanglier fumant Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Aller à la page: 1, 2  >
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
darkages Template © larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com